Focus sur les Arts décoratifs italiens

Je souhaite, dans ce billet, partager avec vous mon coup de cœur pour deux expositions temporaires présentées à Paris, respectivement au Musée d’Orsay et dans la nef des Arts décoratifs : Dolce vita ? Du Liberty au design italien (1900-1940) et Piero Fornasetti : la folie pratique.

Toutes deux s’aventurent hors des sentiers battus et proposent au visiteur de découvrir une autre facette de l’art italien. Ces deux expositions, complémentaires, permettent, en effet, d’explorer le monde des arts décoratifs italiens, encore trop méconnu en France.

La première, Dolce vita ? Du Liberty au design italien (1900-1940), met tout de suite le visiteur face à un paradoxe : comment, entre 1900 et 1940, les artistes ont-ils pu faire preuve d’un tel optimisme et d’une telle insouciance alors même qu’après avoir nourri quelques espoirs lors du gouvernement Giolitti, l’Italie plonge dans l’horreur du fascisme ? Grâce à cette exposition, nous constatons que, malgré la sombre situation politique de l’époque, les mouvements artistiques liés aux arts décoratifs se sont multipliés et succédé en Italie. Ces artistes n’ont pas hésité à mettre en œuvre leur inventivité et « une créativité même joyeuse » (Dossier de presse, p. 13).

Le parcours chronologique de l’exposition offre au visiteur un panorama complet des différents courants qui ont caractérisé les Arts décoratifs en Italie durant la première moitié du XXème siècle. Le visiteur commence son itinéraire par le style Liberty – version italienne de l’Art Nouveau – illustré par les œuvres aux lignes sinueuses de Carlo Bugatti et d’Eugenio Quarti. Dans cette section, l’exposition met intelligemment en avant les échanges qui ont eu lieu entre les représentants des différentes disciplines artistiques. Elle rend également hommage à la figure de l’artisan/artiste avec, notamment, le maître verrier Vittorio Zecchin dont l’œuvre s’inspire de la Sécession viennoise. Le visiteur découvre, ensuite, la reconstruction futuriste de l’univers qui touche alors tous les domaines de la vie : les artistes futuristes, comme Balla ou Depero, créent des objets aux formes dynamiques visant à célébrer l’ère du progrès. Puis on entre dans d’autres salles dédiées au courant de la métaphysique et au mouvement italien du Novecento Italiano : le visiteur se retrouve face à un retour au classicisme qui s’oppose complètement au style du futurisme. On peut alors s’attarder devant les céramiques de Gio Ponti ou encore devant les verreries de Carlo Scarpa, empreintes de sobriété et de simplicité. L’exposition se clôt sur une section dédiée au rationalisme qui peut être considéré comme le mouvement précurseur du design industriel italien dont la renommée à travers le monde n’est plus à faire.

On peut alors décider de prolonger cette approche des arts décoratifs italiens par une visite de l’exposition Piero Fornasetti : la folie pratique. Cet artiste, qui fut à la fois peintre et décorateur, se plaît à travailler su tous types de matériaux : céramique, textile, verre… Agé de 20 ans, le jeune virtuose expose à la Triennale de Milan de 1933 ses foulards qui sont tout de suite remarqués par Gio Ponti : de cette rencontre entre deux créateurs de talent naîtra alors une riche collaboration qui permettra de créer toute une série de luminaires. Cette exposition, présentée en 2013 au Triennale Design Museum de Milan est l’occasion de se laisser surprendre par l’œuvre inventive et prolifique de Piero Fornasetti à laquelle est consacrée, pour la première fois en France, une rétrospective. En somme, un seul conseil : aventurez-vous dans la nef des Arts décoratifs et laissez-vous entrainer dans ce monde plein d’humour et d’imagination où le quotidien devient une véritable scène de théâtre !

Informations pratiques :

Dolce vita ? Du Liberty au design italien (1900-1940)
14 avril – 13 septembre 2015
Musée d’Orsay
1, rue de la Légion-d’Honneur, 75007 Paris
Jours et heures d’ouverture
Mardi, mercredi, vendredi, samedi et dimanche de 9h30 à 18h
Jeudi de 9h30 à 21h45
Lundi : jour de fermeture
Piero Fornasetti : la folie pratique
11 mars – 14 juin 2015
Les Arts Décoratifs – Nef
107 rue de Rivoli
75001 Paris
Du mardi au dimanche de 11h à 18h
Le jeudi : nocturne jusqu’à 21h (uniquement pour les expositions temporaires)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *