Archives de catégorie : Actualités / News

Formation TEI

Le CESR de Tours organise une formation:
Initiation à  l’encodage XML-TEI des textes patrimoniaux
(imprimés et manuscrits)

Lundi 22 janvier 2018
Lundi 29 janvier 2018
Lundi 5 février 2018

Stage ouvert et gratuit pour les étudiants
sur inscription préalable avant le 17 janvier 2018
auprès de sandrine.breuil [at] univ-tours.fr

Continuer la lecture de Formation TEI

Parution: Matrices du soleil ébranlées, anthologie de poésie italienne

Quelques membres de l’équipe Fonte Gaia ont participé à ce numéro exceptionnel de la revue Bacchanales de la Maison de la Poésie Rhône Alpes. Anthologie bilingue Italien-Français de poésie contemporaine unique en son genre, Matrices du soleil ébranlées est un magnifique objet éditorial, illustré par les peintures de l’artiste et éditeur Robert Lobet.

Continuer la lecture de Parution: Matrices du soleil ébranlées, anthologie de poésie italienne

Journée d’études: Bibliothèques d’auteurs / biblioteche d’autori

18 novembre 2017, 9h-17h

Maison de la Recherche, salle Athéna, rue des Irlandais Paris 5°

 

On connaît l’importance que peut avoir l’étude de la bibliothèque d’un écrivain dans la compréhension de son œuvre et de la culture de son époque. Néanmoins, lorsqu’on étudie ce type de bibliothèques plusieurs difficultés théoriques se posent. Différentes
précautions s’avèrent nécessaires concernant le statut de la bibliothèque. Se pose le problème complexe des frontières entre une bibliothèque de famille et la collection qui appartint effectivement au personnage étudié, les  livres qu’il lut et qu’il étudia. C’est une question cruciale puisque la nature intellectuelle d’une bibliothèque et la possibilité même d’en faire un objet d’étude dépendent du choix des volumes et, donc, de l’identification exacte de la personne qui les a choisis, tout en offrant des informations sur les circuits et le commerce des livres et, parfois, en contribuant à la définition d’un canon littéraire.

Continuer la lecture de Journée d’études: Bibliothèques d’auteurs / biblioteche d’autori

Nouvelle base de données bio-bibliographique

L’équipe du projet ANR EDITEF est heureuse d’annoncer la mise en ligne en libre accès de la base de données EDITEF consacrée à l’édition italienne dans l’espace francophone à la première modernité.

Cet outil bio-bibliographique permet l’exploitation de données concernant des collections de livres imprimés entre 1450 et 1630 en langue italienne et conservées aujourd’hui dans l’espace francophone. La base rend disponibles des informations, connues ou inédites, concernant les personnages engagés dans le monde de l’édition (imprimeurs, libraires, correcteurs, graveurs de caractères, traducteurs, etc.) et de la conservation (collectionneurs, bibliophiles, etc.), tout en décrivant leur activité au sein des collectivités (associations d’imprimeurs, institutions religieuses et laïques, académies, etc.). Cet outil vise entre autres à reconstituer les réseaux familiers et professionnels (liens familiaux, collaborations professionnelles).

Continuer la lecture de Nouvelle base de données bio-bibliographique

« Expérimenter les Humanités Numériques »: le manuel francophone des HN

Expérimenter les Humanités Numériques, des Outils individuels aux projets collectifs, paru tout récemment aux Presses Universitaires de Montréal (Sous la Direction d’Étienne Cavalier, Frédéric Clavert, Olivier Legendre et Dana Martin), est né de la volonté d’offrir à la communauté des chercheurs, professionnels des bibliothèques, ingénieurs, une galerie d’exemples de projets mettant en œuvre les méthodes, les principes et l’éthique des Humanités Numériques. Notre contribution sur le projet Fonte Gaia a été sélectionnée pour faire partie des 12 projets emblématiques décrits dans chacun des chapitres. Notre choix était de mettre en lumière la coopération Recherche/Bibliothèque.

Expérimenter les Humanités Numériques, 2017

Continuer la lecture de « Expérimenter les Humanités Numériques »: le manuel francophone des HN

Guest blogger Marta Materni. DigiFlor : Digital Edition of the Roman de Florimont

Un progetto digitale Marie Curie a Grenoble.

Da maggio 2017 a maggio 2019, il dipartimento LUHCIE ospiterà un nuovo progetto “digitale” finanziato dalla Comunità Europea attraverso una Marie Curie Individual Fellowship, coordinato da Elena Pierazzo e da me realizzato, e i cui risultati si integreranno a loro volta nel progetto FonteGaia.
La mia formazione, di Storica del Medioevo e Filologa romanza, e l’oggetto di ricerca, un romanzo francese del XII sec. con una storia parzialmente italiana, saranno l’occasione per ampliare i confini tanto cronologici che linguistici del progetto FonteGaia.
Ma veniamo al cuore del progetto.

Continuer la lecture de Guest blogger Marta Materni. DigiFlor : Digital Edition of the Roman de Florimont

Colloque international de clôture du projet EDITEF

Poco a poco. L’apport de l’édition italienne dans la culture francophone

Du 27 juin 2017 au 30 juin 2017 (CESR/Bibliothèque Mazarine)

LXe Colloque international d’études humanistes du CESR

Organisé par Chiara Lastraioli

Lors de cette rencontre l’attention sera portée sur les principaux acteurs qui ont permis l’essor d’une production intellectuelle et éditoriale dont la permanence au sein des milieux francophones s’est déployée sur la longue durée, caractérisant ainsi la culture d’accueil pendant l’Ancien Régime. De fait, l’« italianisme bibliophilique » a largement contribué à la postérité de la culture humaniste et renaissante jusqu’à la Révolution, permettant l’acclimatation, au nord des Alpes, de modèles littéraires, philosophiques, artistiques, scientifiques, mais également iconographiques et typographiques d’origine italienne.

 

Continuer la lecture de Colloque international de clôture du projet EDITEF

Manoscritti in cerca di catalogo 2: metodi

Il progetto, intitolato « META FGBib Manuscrits Italiens de Grenoble », ha come scopo principale la realizzazione di un catalogo redatto in XML-TEI. L’iniziativa, ideata dai responsabili del progetto Fonte Gaia, risponde al bisogno di valorizzazione delle opere italiane manoscritte conservate a Grenoble.

Tutti i dettagli in questo primo « billet »: Manoscritti in cerca di catalogo

Il catalogo in XML-TEI: metodi e strumenti.

Per intraprendere il lavoro di catalogazione dei manoscritti di entrambe le biblioteche si è dapprima scelto il modello descrittivo a cui attenersi.

Continuer la lecture de Manoscritti in cerca di catalogo 2: metodi

Guest blogger Ilaria Conte: Manoscritti in cerca di catalogo

Il consortium COBNIF (Consortium Bibliothèque Numérique Franco-Italienne) mi ha offerto l’opportunità di intraprendere un lavoro di ricerca e catalogazione dei manoscritti italiani presenti a Grenoble. Il progetto, intitolato « META FGBib Manuscrits Italiens de Grenoble », ha come scopo principale la realizzazione di un catalogo redatto in XML-TEI, linguaggio che consente l’acquisizione di metadati descrittivi che potranno essere esportati facilmente in diversi database. L’iniziativa, ideata dai responsabili del progetto Fonte Gaia, risponde al bisogno di valorizzazione delle opere italiane manoscritte conservate a Grenoble nella speranza di poter offrire nuovi stimoli alla ricerca storica e filologica italo-francese.

Continuer la lecture de Guest blogger Ilaria Conte: Manoscritti in cerca di catalogo

Angers -France- 2017: Colloque international « Crowdsourcing » /International Conference: « Crowdsourcing ». Appel à contribution /Call for proposal

English text below

Le crowdsourcing pour partager, enrichir et publier des sources patrimoniales

Colloque organisé par le CIRPaLL, le CERHIO (université d’Angers) et l’UMR Litt&Arts (Université Grenoble-Alpes)

Organisateurs : Cécile Meynard, Florence Alibert, Valérie Neveu, Elisabeth Greslou, Thomas Lebarbé

18-20 octobre 2017

Université d’Angers

Lieu : Maison de la Recherche Germaine Tillion (Angers)

Les propositions de communications, d’une quinzaine de lignes maximum, accompagnées d’un CV (1 page maximum) doivent être envoyées aux organisateurs à l’adresse suivante : cecile.meynard [at] gmail.com avant le 31 mars 2017.

Langues du colloque: Français, Anglais

Calendrier:

  • 31 mars 2017: limite de dépôt des propositions de communication
  • 30 avril 2017: notification aux auteurs
  • 18-20 octobre 2017: Colloque international

LIRE LE TEXTE PROGRAMMATIQUE ET L’APPEL


Crowdsourcing as a means to share, enrich and public heritage sources

Conference organised by CIRPaL, CERHIO (Angers University) and Litt&Arts (Grenoble Alpes University)

Organizers: Cécile Meynard, Florence Alibert, Valérie Neveu, Elisabeth Greslou, Thomas Lebarbé

October 18-20, 2017

Angers University

Location : Maison de la Recherche Germaine Tillion (Angers)

Communication proposals, of about 15 lines, with author’s curriculum vitae (1 page), are to be addressed to the organisers to the following email cecile.meynard [at] gmail.com, before March 31st 2017.

Conference languages: French, English

Calendar:

  • March 31st 2017: communication proposals deadline
  • April 30th 2017: notification to authors
  • October 18th, 19th, 20th 2017: International Conference

READ ENGLISH TEXT OF CALL

Appel à contribution / Call for Papers

Le CESR (Centre d’études supérieures de la renaissance) de Tours (France) organise du 20 au 22 juin 2017 le colloque « The relationship with the more recent past in early modern Europe: between rejection and acknowledgement ».

Télécharger en PDF le texte de l’appel à contribution: extended-deadline-call-for-papers-cesr-tours-france

June 2017 20-22: Conference in Tours (France), « The relationship with the more recent past in early modern Europe: between rejection and acknowledgement », organized by CESR (Centre d’études supérieures de la renaissance).

Download PDF of the Call For Papers: extended-deadline-call-for-papers-cesr-tours-france

2 offres de stage

Offres de stage

« Enrichissement d’une base de données biobibliographique (XV-XVII siècles) »

2 postes pendant 6 mois

 Contexte

Le projet de recherche EDITEF (L’Edition Italienne dans l’Espace Francophone à la première modernité) est financé par l’Agence Nationale de la Recherche et né de la nécessité de renouveler les connaissances sur la production, la diffusion et la conservation d’ouvrages en italien dans les régions francophones à la première modernité, qui ont donné lieu à des corpus indispensables à l’essor de l’Humanisme et de la Renaissance dans l’Europe continentale. Afin de mesurer l’indice de compénétration de la culture italienne en France, dans la Suisse romande et dans la Belgique méridionale, l’équipe effectue :

  • une étude des collections publiques et privées actuellement existantes et dispersés présents au nord des Alpes (XVIe-XVIIIe siècles)
  • l’analyse des inventaires des collections et des legs des collectionneurs, ainsi que les correspondances entre bibliophiles.

Le projet EDITEF a mis en place plusieurs outils numériques permettant l’exploitation des données collectées et leur diffusion tout au long du projet et plus particulièrement une base de données biographique (portant sur les acteurs de l’édition italienne dans l’espace francophone) et bibliographique (consacrée aux collections).

Pour en savoir plus : http://www.editef.univ-tours.fr/

Missions des stages

Sous la responsabilité du responsable scientifique et du project manager, votre stage consistera à :
– alimenter la base de données EDITEF au moyen d’une interface développée par le CESR et sur la base de documents fournis par les chercheurs,

– contrôler, corriger et enrichir les fiches existantes

– effectuer des recherches biobibliographiques

– rédiger des descriptions d’exemplaires patrimoniaux.

Profils recherchés

D’une durée de 6 mois, ces stages s’adressent à deux étudiants(es) en cours de Master 2 en histoire du livre, métiers du livre et du patrimoine écrit.

Savoirs & compétences requis :

  • connaissances approfondies du livre ancien patrimonial ;
  • connaissance de la bibliographie matérielle ainsi que des principaux outils bibliographiques et biographiques ;
  • connaissance des principaux outils informatiques de base (bureautique, web, etc.) et du principe de fonctionnement d’une base de données ;
  • compétences paléographiques ;
  • maîtrise de la recherche archivistique ;
  • connaissance de l’italien souhaitée ;
  • rigueur de travail indispensable.

Conditions de recrutement

  • Structure de recrutement : CESR (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, Université François-Rabelais de Tours – CNRS, UMR 7323)
  • Gratification : gratification légale en vigueur
  • Durée des stages : 6 mois
  • Prise de fonction : février/mars 2017
  • Modalités de candidatures : Envoyer CV et lettre de motivation avant le 15 janvier 2016 à editef@univ-tours.fr

Contact et informations

Chiara Lastraioli, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, Tours

editef@univ-tours.fr

Telecharger l’offre en format pdf

« Avant l’écriture, à côté du texte ». La fonction des listes dans les manuscrits de l’époque moderne et contemporaine

AfficheJE–Avant l’écriture, à côté du texte.inddPourquoi les écrivains dressent-ils des listes en rédigeant leurs œuvres ? Quel est le statut de ces avant-textes ? Quel rapport entretiennent les listes préparatoires avec la rédaction d’un texte littéraire ? Ces listes sont-elles simplement des repères ? Ou peuvent-elles être le point de départ pour une réflexion sur le passage de la fluidité de l’imagination à la formalisation de l’écriture ? Pourquoi les écrivains utilisent-ils des listes pour témoigner de leurs propres choix littéraires ?

La journée d’étude Avant l’écriture, à côté du texte. La fonction des listes dans les manuscrits de l’époque moderne et contemporaine (Paris, 4 novembre 2016) se propose de répondre à ces questions – et à bien d’autres – par une approche génétique. Il s’agit, notamment, de réfléchir à deux types de listes : d’un côté, celles qui précèdent la rédaction d’un texte (plans, ou listes de mots, personnages, épisodes), de l’autre côté, la série très variée de listes d’appui, dont les brouillons d’écrivain sont souvent parsemés (listes de synonymes, d’événements historiques, de citations, et bien d’autres).

Continuer la lecture de « Avant l’écriture, à côté du texte ». La fonction des listes dans les manuscrits de l’époque moderne et contemporaine

Un nouveau projet de recherche : ECRISA

Porteur du projet : Chiara Lastraioli (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR) – UMR 7323, Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire)

Site web : http://ecrisa.msh-vdl.fr/

Durée du projet : décembre 2015 – décembre 2017

La MSH Val de Loire a obtenu le financement pour un projet de recherche de 24 mois en réponse à l’appel à projets d’Initiative académique 2015 de la Région Centre-Val de Loire : le projet ECRISA – L’ECRIt/ure, ses Supports, ses Archives : une plateforme pour l’analyse et la gestion de l’écrit/ure et des archives – se propose d’étudier l’écrit et ses supports dans toutes leurs formes par le biais d’une collaboration étroite entre la MSH  Val de Loire et certains laboratoires SHS des Universités d’Orléans et de Tours :

– Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR – UMR7323)

– CItés, TERritoires, Environnement et Sociétés (CITERES – UMR7324)

– Institut de Recherche sur les ArchéoMATériaux Centre Ernest-Babelon (IRAMAT-CEB – UMR5060)

– Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL – UMR7270)

Trois domaines d’étude sont privilégiés : 

1) Les supports de l’écrit/ure

Un premier champ d’intervention concerne les supports de l’écrit et les technologies qui, au fil des siècles, ont radicalement transformé la matière même de ces supports, ce qui a généré une modification radicale des pratiques d’écriture et de lecture. Outre l’étude des matières les plus courantes constituant les supports (parchemin, papier chiffon et de cellulose, encres diverses) et leurs formats (tablettes, codex, rouleaux, feuilles volantes, etc.), nous nous intéressons à tout objet patrimonial véhiculant un message écrit, qu’il s’agisse d’outils d’usage courant (tels que les vases, les monnaies, les instruments de mensuration, les objets décoratifs domestiques) ou bien des objets affichant des significations symboliques (sceaux, médailles, armoiries, marques typographiques, etc.), des contenus artistiques et politiques, des savoirs géographiques ou techniques (cartes, plans, emballages, herbiers, instruments chirurgicaux), etc.

2) L’écrit comme « produit dérivé » ou « secondaire »

Une portion non négligeable de la production écrite, présente et passée, se compose de textes qui se préfigurent en tant que « produits dérivés » d’une activité individuelle ou sociale préexistante sous une autre forme. C’est le cas, par exemple, de la production tachigraphique qui a donné lieu à des genres littéraires spécifiques (remontrances, plaintes, discours et autres allocutions publiques), mais aussi de l’écriture juridique qui fixe sur le papier un ensemble de normes et de coutumes. Il en va de même pour la notation musicale et pour la transcription de productions vidéo ou d’images en mouvement. Cette « écriture dérivée » peut accompagner d’autres formes de langages (la langue des signes par exemple), des productions orales en langue étrangère ou résulter de la transcription d’un alphabet ou d’un message codé. Dans tous ces cas, les rapports entre le système de production du contenu originel, sa transcription et sa lecture, apparaissent comme cruciaux, car toute translittération implique un contexte social et linguistique partagé.

3) Les archives de l’écrit et collections patrimoniales du Val de Loire à l’Europe

L’organisation des documents écrits en archives ou en collections pose aussi des questions liées au statut, gestion, analyse et fruition des contenus. Qu’il s’agisse de collections patrimoniales ou bien d’archives d’« écrits secondaires », à savoir ceux qui répertorient des personnes ou des objets dont le statut originel ne relève pas de l’écriture – dans les domaines de l’archéologie, par exemple, ou encore de la linguistique et des sciences juridiques –, il apparaît urgent de procéder à une profonde mise à jour des outils scientifiques et numériques permettant la gestion de ces corpora.

Voir le site ECRISA.

Gli ebooks di Fonte Gaia

Parliamo oggi degli ebooks di Fonte Gaia, di cui mi sono in parte occupata durante il tirocinio svolto all’interno del progetto lo scorso anno. La pubblicazione degli ebooks costituisce uno degli obiettivi fondamentali del progetto stesso: rendere disponibili e scaricabili gratuitamente dal portale della biblioteca digitale di Fonte Gaia testi
di particolare interesse per la cultura italiana nelle sue diverse forme. Fonte Gaia mira a rendere accessibile questo patrimonio agli utenti, dando loro la possibilità di leggere e studiare liberamente i testi e, in prospettiva, invitandoli direttamente a fornire il loro contributo (in primo luogo, attraverso l’arricchimento delle informazioni sulle opere stesse: dalle referenze bibliografiche alle notizie sul contesto della loro creazione e pubblicazione, ecc.).

Ebook Decameron
« Il Decameron » di Boccaccio, disponibile sulla piattaforma FGBib.

 

Sono in linea al momento, sulla versione beta della FGbib (http://babel.upmf-grenoble.fr/omeka_fontegaia_ME/), 39 testi di poesia, teatro, prosa e critica: dalle traduzioni in francese dell’Orlando furioso ai testi poetici e teatrali di D’Annunzio, dal Decameron di Boccaccio ai contributi bibliografici sull’opera dantesca. La maggior parte di queste edizioni, conservate presso la Bibliothèque de droit-lettres dell’Université Grenoble Alpes, risale all’Ottocento e al primo Novecento, con incursioni fino al XVI secolo.

Continuer la lecture de Gli ebooks di Fonte Gaia