Archives de catégorie : Billets

Nouvelle base de données bio-bibliographique

L’équipe du projet ANR EDITEF est heureuse d’annoncer la mise en ligne en libre accès de la base de données EDITEF consacrée à l’édition italienne dans l’espace francophone à la première modernité.

Cet outil bio-bibliographique permet l’exploitation de données concernant des collections de livres imprimés entre 1450 et 1630 en langue italienne et conservées aujourd’hui dans l’espace francophone. La base rend disponibles des informations, connues ou inédites, concernant les personnages engagés dans le monde de l’édition (imprimeurs, libraires, correcteurs, graveurs de caractères, traducteurs, etc.) et de la conservation (collectionneurs, bibliophiles, etc.), tout en décrivant leur activité au sein des collectivités (associations d’imprimeurs, institutions religieuses et laïques, académies, etc.). Cet outil vise entre autres à reconstituer les réseaux familiers et professionnels (liens familiaux, collaborations professionnelles).

Continuer la lecture de Nouvelle base de données bio-bibliographique

Perceptions des bibliothèques numériques et de leurs usages par les utilisateurs: Les entretiens Fonte Gaia

Au cours de l’année 2017, les études utilisateurs Fonte Gaia se sont poursuivies avec l’organisation d’une série d’entretiens avec un panel d’utilisateurs composé de deux doctorants, deux chercheurs, deux étudiants et deux conservateurs de bibliothèque. Ces entretiens s’inscrivent dans la lignée des résultats du questionnaire Fonte Gaia (Mai 2016). Ce dernier avait en effet soulevé un certain nombre d’interrogations concernant les pratiques des utilisateurs, notamment à propos de leurs méthodes de recherches ou encore de l’usage des ressources numériques téléchargées, mais aussi concernant leur perception des bibliothèques numériques. De plus, dans la mesure où Fonte Gaia Bib souhaite proposer des services participatifs, c’est-à-dire des services qui encouragent les utilisateurs à collaborer avec la bibliothèque numérique et les autres utilisateurs, il nous a également paru essentiel d’y consacrer une partie des entretiens, afin d’identifier la manière dont les utilisateurs aimeraient collaborer, mais aussi avec qui.

Les entretiens n’ont pas tous été organisés de la même façon en fonction des utilisateurs auxquels ils s’adressaient. En effet, la grille d’entretiens destinée aux chercheurs et aux doctorants se concentrait sur l’intervention des bibliothèques numériques dans leurs pratiques de recherche ; celle des étudiants, sur l’impact de ce type de ressources numériques sur leurs études ; celle des bibliothécaires, sur l’influence des bibliothèques numériques dans leurs relations avec les usagers. L’objectif de cette distinction était d’identifier des spécificités propres à chacune des communautés, afin de leur proposer des services adéquats.

Le rapport complet des résultats du questionnaire et des entretiens se trouve iciRapport-FonteGaia. Continuer la lecture de Perceptions des bibliothèques numériques et de leurs usages par les utilisateurs: Les entretiens Fonte Gaia

Il trattamento automatico delle lingue medievali

Interviste ai creatori del Medieval French Language Toolkit e di D(h)ante.

Dopo aver presentato nel post precedente uno strumento per il trattamento del francese antico (MFLT), continuiamo il nostro viaggio tra le risorse di NLP per le lingue medievali con D(h)ante, un progetto dedicato allo studio dell’italiano delle origini del gruppo Digital Humanities della Fondazione Bruno Kessler (FBK). Ce ne parla Angelo Basile, che ringraziamo, ex intern presso FBK e ora studente del corso di laurea europeo di Language & Communication Technologies.

Continuer la lecture de Il trattamento automatico delle lingue medievali

Guest blogger Marta Materni. DigiFlor : Digital Edition of the Roman de Florimont

Un progetto digitale Marie Curie a Grenoble.

Da maggio 2017 a maggio 2019, il dipartimento LUHCIE ospiterà un nuovo progetto “digitale” finanziato dalla Comunità Europea attraverso una Marie Curie Individual Fellowship, coordinato da Elena Pierazzo e da me realizzato, e i cui risultati si integreranno a loro volta nel progetto FonteGaia.
La mia formazione, di Storica del Medioevo e Filologa romanza, e l’oggetto di ricerca, un romanzo francese del XII sec. con una storia parzialmente italiana, saranno l’occasione per ampliare i confini tanto cronologici che linguistici del progetto FonteGaia.
Ma veniamo al cuore del progetto.

Continuer la lecture de Guest blogger Marta Materni. DigiFlor : Digital Edition of the Roman de Florimont

Guest Blogger Jean-Louis Bellini. OCR et édition ePub d’un livre du XVI° siècle

« Utilisation de Abbyy fineReader pour la Réalisation de l’édition critique ePub de ‘De la Lingua che si Parla et si Scrive in Firenze […]’, de Pierfrancesco Giambullari.

Dans la cadre de ma formation à l’université Grenoble Alpes, j’ai réalisé un stage et suivi un cours dans le domaine des Humanités Numériques. De par ma formation scientifique et ma carrière professionnelle, j’ai développé un goût pour l’informatique et j’ai pensé que dans le cadre de ce projet je pourrais mettre à profit mes intérêts littéraires et scientifiques.

La numérisation d’un traité sur la langue, également appelé par son auteur « grammaire » de l’Italien du XVIème siècle, ‘De la Lingua che si Parla et si Scrive in Firenze[…]’, de Pierfrancesco Giambullari posait des problèmes complexes relativement à son OCRisation et transformation en ePub.

Le fait d’avoir fait mes études antérieures en Italie m’a donné  une maitrise suffisante de la langue…

Les Logiciel Abbyy FineReader et Calibre

Le traitement du PDF a été réalisé par le logiciel de lecture automatique de texte Abbyy FineReader qui nous a fourni un fichier texte OCR (pour Optical Character Recognition).

Continuer la lecture de Guest Blogger Jean-Louis Bellini. OCR et édition ePub d’un livre du XVI° siècle

Le Traitement automatique des langues médiévales

Interview des créateurs de la Medieval French Language Toolkit et de D(h)ante.

TAL, NLP : à quoi ces acronymes font-ils référence ? Le premier signifie Traitement Automatique de la Langue, et le second est son équivalent en anglais, Natural Language Processing. Dans ce billet et le suivant, nous nous intéresserons au TAL/NLP pour les langues médiévales, en particulier le français et l’italien.

Continuer la lecture de Le Traitement automatique des langues médiévales

ERETICOPEDIA. Dizionario di eretici, dissidenti e inquisitori nel mondo mediterraneo

Luca Al Sabbagh, Antonello Fabio Caterino, Daniele Santarelli e Domizia Weber rispondono a qualche domanda sull’innovativo progetto di dizionario online Ereticopedia.

1) Potreste raccontarci brevemente cos’è il progetto « Ereticopedia » e com’è nato?

Il progetto Ereticopedia (www.ereticopedia.org) consiste principalmente nella costruzione collaborativa di un dizionario online di eretici, dissidenti e inquisitori nel mondo mediterraneo, affiancato da spazi di approfondimento e di libera discussione, nonché da una rivista – i “Quaderni eretici” – a cadenza annuale.

Continuer la lecture de ERETICOPEDIA. Dizionario di eretici, dissidenti e inquisitori nel mondo mediterraneo

À la découverte des utilisateurs de bibliothèques numériques : Les résultats du questionnaire Fonte Gaia

En mai 2016, le projet Fonte Gaia a lancé la première étape de ses études utilisateurs à travers la diffusion d’un questionnaire en ligne, en vue du développement de l’interface de sa bibliothèque numérique, Fonte Gaia Bib (FGBib). Cette entreprise était animée par trois objectifs principaux :

  • Un objectif général d’identification du ou des publics de bibliothèques numériques, lesquels publics sont encore peu connus ;
  • Un objectif spécifique d’identification de la communauté Fonte Gaia, qui a la particularité d’être préexistante à la bibliothèque numérique à travers le blog du projet ;
  • Un objectif spécialisé, centré autour de la notion de services afin de cibler ceux souhaités par les utilisateurs, mais également de mesurer le degré d’implication de ces derniers avec les contenus.

Ces objectifs ont induit l’organisation même du questionnaire (35 questions, réparties en cinq catégories) et sa diffusion. Le projet a en effet pris le parti de publier le questionnaire sur le blog et sur les réseaux sociaux du projet afin de cibler la communauté Fonte Gaia, mais également sur des listes de diffusion et des réseaux professionnels pour élargir le nombre de répondants potentiels. Cette méthode, qui peut être qualifiée de « pêche aux utilisateurs », a permis de recueillir 67 réponses, dont je vous propose de découvrir les principales lignes de force ci-dessous.  Continuer la lecture de À la découverte des utilisateurs de bibliothèques numériques : Les résultats du questionnaire Fonte Gaia

La Commedia di Boccaccio: interrogare la varia lectio

Post di Sonia Tempestini (guest blogger) e Elena Spadini (blogger)

Sonia Tempestini si è laureata presso la facoltà di Scienze Umanistiche dell’Università Sapienza di Roma in Filologia e letterature romanze. Attualmente è assistente dottoranda presso l’Istituto di studi italiani dell’Università della Svizzera italiana di Lugano con una tesi sulle tre copie autografe di Giovanni Boccaccio della Commedia dantesca.


La Commedia di Boccaccio è un progetto in corso volto a indagare la varia lectio all’interno di un corpus preciso, costituito dai dati emersi dalla collazione integrale dei tre manoscritti autografi di Giovanni Boccaccio che riportano il testo della Commedia dantesca (codici Toledano 104 6, Riccardiano 1035, Chigiano L VI 213). I tre manoscritti, risalenti secondo le ultime datazioni, con cui si concorda, rispettivamente agli inizi degli anni 50, al 1355 e al 1360 circa, hanno un’importanza capitale all’interno della tradizione della Commedia e rappresentano, secondo Giorgio Petrocchi, il punto di frattura tra l’antica e la nuova vulgata. Continuer la lecture de La Commedia di Boccaccio: interrogare la varia lectio

« Avant l’écriture, à côté du texte ». La fonction des listes dans les manuscrits de l’époque moderne et contemporaine

AfficheJE–Avant l’écriture, à côté du texte.inddPourquoi les écrivains dressent-ils des listes en rédigeant leurs œuvres ? Quel est le statut de ces avant-textes ? Quel rapport entretiennent les listes préparatoires avec la rédaction d’un texte littéraire ? Ces listes sont-elles simplement des repères ? Ou peuvent-elles être le point de départ pour une réflexion sur le passage de la fluidité de l’imagination à la formalisation de l’écriture ? Pourquoi les écrivains utilisent-ils des listes pour témoigner de leurs propres choix littéraires ?

La journée d’étude Avant l’écriture, à côté du texte. La fonction des listes dans les manuscrits de l’époque moderne et contemporaine (Paris, 4 novembre 2016) se propose de répondre à ces questions – et à bien d’autres – par une approche génétique. Il s’agit, notamment, de réfléchir à deux types de listes : d’un côté, celles qui précèdent la rédaction d’un texte (plans, ou listes de mots, personnages, épisodes), de l’autre côté, la série très variée de listes d’appui, dont les brouillons d’écrivain sont souvent parsemés (listes de synonymes, d’événements historiques, de citations, et bien d’autres).

Continuer la lecture de « Avant l’écriture, à côté du texte ». La fonction des listes dans les manuscrits de l’époque moderne et contemporaine

Un nouveau projet de recherche : ECRISA

Porteur du projet : Chiara Lastraioli (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR) – UMR 7323, Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire)

Site web : http://ecrisa.msh-vdl.fr/

Durée du projet : décembre 2015 – décembre 2017

La MSH Val de Loire a obtenu le financement pour un projet de recherche de 24 mois en réponse à l’appel à projets d’Initiative académique 2015 de la Région Centre-Val de Loire : le projet ECRISA – L’ECRIt/ure, ses Supports, ses Archives : une plateforme pour l’analyse et la gestion de l’écrit/ure et des archives – se propose d’étudier l’écrit et ses supports dans toutes leurs formes par le biais d’une collaboration étroite entre la MSH  Val de Loire et certains laboratoires SHS des Universités d’Orléans et de Tours :

– Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR – UMR7323)

– CItés, TERritoires, Environnement et Sociétés (CITERES – UMR7324)

– Institut de Recherche sur les ArchéoMATériaux Centre Ernest-Babelon (IRAMAT-CEB – UMR5060)

– Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL – UMR7270)

Trois domaines d’étude sont privilégiés : 

1) Les supports de l’écrit/ure

Un premier champ d’intervention concerne les supports de l’écrit et les technologies qui, au fil des siècles, ont radicalement transformé la matière même de ces supports, ce qui a généré une modification radicale des pratiques d’écriture et de lecture. Outre l’étude des matières les plus courantes constituant les supports (parchemin, papier chiffon et de cellulose, encres diverses) et leurs formats (tablettes, codex, rouleaux, feuilles volantes, etc.), nous nous intéressons à tout objet patrimonial véhiculant un message écrit, qu’il s’agisse d’outils d’usage courant (tels que les vases, les monnaies, les instruments de mensuration, les objets décoratifs domestiques) ou bien des objets affichant des significations symboliques (sceaux, médailles, armoiries, marques typographiques, etc.), des contenus artistiques et politiques, des savoirs géographiques ou techniques (cartes, plans, emballages, herbiers, instruments chirurgicaux), etc.

2) L’écrit comme « produit dérivé » ou « secondaire »

Une portion non négligeable de la production écrite, présente et passée, se compose de textes qui se préfigurent en tant que « produits dérivés » d’une activité individuelle ou sociale préexistante sous une autre forme. C’est le cas, par exemple, de la production tachigraphique qui a donné lieu à des genres littéraires spécifiques (remontrances, plaintes, discours et autres allocutions publiques), mais aussi de l’écriture juridique qui fixe sur le papier un ensemble de normes et de coutumes. Il en va de même pour la notation musicale et pour la transcription de productions vidéo ou d’images en mouvement. Cette « écriture dérivée » peut accompagner d’autres formes de langages (la langue des signes par exemple), des productions orales en langue étrangère ou résulter de la transcription d’un alphabet ou d’un message codé. Dans tous ces cas, les rapports entre le système de production du contenu originel, sa transcription et sa lecture, apparaissent comme cruciaux, car toute translittération implique un contexte social et linguistique partagé.

3) Les archives de l’écrit et collections patrimoniales du Val de Loire à l’Europe

L’organisation des documents écrits en archives ou en collections pose aussi des questions liées au statut, gestion, analyse et fruition des contenus. Qu’il s’agisse de collections patrimoniales ou bien d’archives d’« écrits secondaires », à savoir ceux qui répertorient des personnes ou des objets dont le statut originel ne relève pas de l’écriture – dans les domaines de l’archéologie, par exemple, ou encore de la linguistique et des sciences juridiques –, il apparaît urgent de procéder à une profonde mise à jour des outils scientifiques et numériques permettant la gestion de ces corpora.

Voir le site ECRISA.

Gli ebooks di Fonte Gaia

Parliamo oggi degli ebooks di Fonte Gaia, di cui mi sono in parte occupata durante il tirocinio svolto all’interno del progetto lo scorso anno. La pubblicazione degli ebooks costituisce uno degli obiettivi fondamentali del progetto stesso: rendere disponibili e scaricabili gratuitamente dal portale della biblioteca digitale di Fonte Gaia testi
di particolare interesse per la cultura italiana nelle sue diverse forme. Fonte Gaia mira a rendere accessibile questo patrimonio agli utenti, dando loro la possibilità di leggere e studiare liberamente i testi e, in prospettiva, invitandoli direttamente a fornire il loro contributo (in primo luogo, attraverso l’arricchimento delle informazioni sulle opere stesse: dalle referenze bibliografiche alle notizie sul contesto della loro creazione e pubblicazione, ecc.).

Ebook Decameron
« Il Decameron » di Boccaccio, disponibile sulla piattaforma FGBib.

 

Sono in linea al momento, sulla versione beta della FGbib (http://babel.upmf-grenoble.fr/omeka_fontegaia_ME/), 39 testi di poesia, teatro, prosa e critica: dalle traduzioni in francese dell’Orlando furioso ai testi poetici e teatrali di D’Annunzio, dal Decameron di Boccaccio ai contributi bibliografici sull’opera dantesca. La maggior parte di queste edizioni, conservate presso la Bibliothèque de droit-lettres dell’Université Grenoble Alpes, risale all’Ottocento e al primo Novecento, con incursioni fino al XVI secolo.

Continuer la lecture de Gli ebooks di Fonte Gaia

Il manoscritto delle lettere di Giacomo Passano: verso un’edizione digitale

In questo post vorrei presentarvi le prime fasi del progetto di edizione digitale del manoscritto Lettere del 1743 fin’al 1750 di Giacomo Passano, conservato presso la Bibliothèque universitaire de Droit-lettres dell’Université Grenoble Alpes: l’analisi codicologica, strutturale e contenutistica del manoscritto, così come la trascrizione e la codifica in XML TEI delle prime 25 carte (corrispondenti alle lettere degli anni 1743 e 1744), hanno costituito l’oggetto del lavoro di tirocinio che ho svolto all’interno di Fonte Gaia tra novembre e marzo.

Un manoscritto sconosciuto, come del resto quasi sconosciuto è il suo autore…

Continuer la lecture de Il manoscritto delle lettere di Giacomo Passano: verso un’edizione digitale

Omeka et Scholarly Editions

Omeka est un gestionnaire de contenus (Content Management System ou CMS) open source développé depuis 2008 par le Roy Rozensweig Centre for History and New Media de la George Mason University (Virginie, USA), à destination des institutions culturelles et patrimoniales (bibliothèques, archives, musées, laboratoires de recherche…), qui souhaitent exposer leurs données sur le Web. Fort d’une communauté d’utilisateurs très active, Omeka est aujourd’hui devenu un outil incontournable dans le paysage numérique international.

En France, l’explosion du nombre de projets basés sur Omeka a fait de la constitution d’une communauté d’intérêts et d’entraide autour de ce CMS une nécessité. Cela se traduit par la prise en main de l’outil par la TGIR Huma-Num, qui aide les institutions culturelles dans leur passage au numérique, par la création d’une liste de diffusion et par l’organisation de journées d’étude telle que celle du 13 juin 2016, à Paris.  Continuer la lecture de Omeka et Scholarly Editions

Fonte Gaia, un espace ouvert de réflexions : Retour sur l’atelier du 4 décembre 2015

Présentation de la journée

Dans le cadre du projet Fonte Gaia et du développement de sa bibliothèque numérique, Fonte Gaia Bib (FGBib), a été organisé le 4 décembre 2015, par Elena Pierazzo et avec le soutien de la MSH-Alpes, un atelier autour des interfaces numériques. Intitulé « Interfaces pour les éditions numériques : technologies, chercheurs et usagers », cet atelier, pensé comme un espace ouvert de réflexion, a permis de réfléchir aux rapports entre ces trois entités que sont les technologies, les chercheurs et les usagers, dont les tenants et les aboutissants ne sont pas toujours clairement définis. Pour mener à bien ces discussions, ont été réunis des chercheurs versés en Humanités Numériques, des ingénieurs d’étude, des développeurs Web et des bibliothécaires. La présence de participants aussi divers reflète la grande hétérogénéité des Humanités Numériques, ainsi que leur aspect pluridisciplinaire et collaboratif. Continuer la lecture de Fonte Gaia, un espace ouvert de réflexions : Retour sur l’atelier du 4 décembre 2015