La Commedia di Boccaccio: interrogare la varia lectio

Post di Sonia Tempestini (guest blogger) e Elena Spadini (blogger)

Sonia Tempestini si è laureata presso la facoltà di Scienze Umanistiche dell’Università Sapienza di Roma in Filologia e letterature romanze. Attualmente è assistente dottoranda presso l’Istituto di studi italiani dell’Università della Svizzera italiana di Lugano con una tesi sulle tre copie autografe di Giovanni Boccaccio della Commedia dantesca.


La Commedia di Boccaccio è un progetto in corso volto a indagare la varia lectio all’interno di un corpus preciso, costituito dai dati emersi dalla collazione integrale dei tre manoscritti autografi di Giovanni Boccaccio che riportano il testo della Commedia dantesca (codici Toledano 104 6, Riccardiano 1035, Chigiano L VI 213). I tre manoscritti, risalenti secondo le ultime datazioni, con cui si concorda, rispettivamente agli inizi degli anni 50, al 1355 e al 1360 circa, hanno un’importanza capitale all’interno della tradizione della Commedia e rappresentano, secondo Giorgio Petrocchi, il punto di frattura tra l’antica e la nuova vulgata. Continuer la lecture de La Commedia di Boccaccio: interrogare la varia lectio

2 offres de stage

Offres de stage

« Enrichissement d’une base de données biobibliographique (XV-XVII siècles) »

2 postes pendant 6 mois

 Contexte

Le projet de recherche EDITEF (L’Edition Italienne dans l’Espace Francophone à la première modernité) est financé par l’Agence Nationale de la Recherche et né de la nécessité de renouveler les connaissances sur la production, la diffusion et la conservation d’ouvrages en italien dans les régions francophones à la première modernité, qui ont donné lieu à des corpus indispensables à l’essor de l’Humanisme et de la Renaissance dans l’Europe continentale. Afin de mesurer l’indice de compénétration de la culture italienne en France, dans la Suisse romande et dans la Belgique méridionale, l’équipe effectue :

  • une étude des collections publiques et privées actuellement existantes et dispersés présents au nord des Alpes (XVIe-XVIIIe siècles)
  • l’analyse des inventaires des collections et des legs des collectionneurs, ainsi que les correspondances entre bibliophiles.

Le projet EDITEF a mis en place plusieurs outils numériques permettant l’exploitation des données collectées et leur diffusion tout au long du projet et plus particulièrement une base de données biographique (portant sur les acteurs de l’édition italienne dans l’espace francophone) et bibliographique (consacrée aux collections).

Pour en savoir plus : http://www.editef.univ-tours.fr/

Missions des stages

Sous la responsabilité du responsable scientifique et du project manager, votre stage consistera à :
– alimenter la base de données EDITEF au moyen d’une interface développée par le CESR et sur la base de documents fournis par les chercheurs,

– contrôler, corriger et enrichir les fiches existantes

– effectuer des recherches biobibliographiques

– rédiger des descriptions d’exemplaires patrimoniaux.

Profils recherchés

D’une durée de 6 mois, ces stages s’adressent à deux étudiants(es) en cours de Master 2 en histoire du livre, métiers du livre et du patrimoine écrit.

Savoirs & compétences requis :

  • connaissances approfondies du livre ancien patrimonial ;
  • connaissance de la bibliographie matérielle ainsi que des principaux outils bibliographiques et biographiques ;
  • connaissance des principaux outils informatiques de base (bureautique, web, etc.) et du principe de fonctionnement d’une base de données ;
  • compétences paléographiques ;
  • maîtrise de la recherche archivistique ;
  • connaissance de l’italien souhaitée ;
  • rigueur de travail indispensable.

Conditions de recrutement

  • Structure de recrutement : CESR (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, Université François-Rabelais de Tours – CNRS, UMR 7323)
  • Gratification : gratification légale en vigueur
  • Durée des stages : 6 mois
  • Prise de fonction : février/mars 2017
  • Modalités de candidatures : Envoyer CV et lettre de motivation avant le 15 janvier 2016 à editef@univ-tours.fr

Contact et informations

Chiara Lastraioli, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, Tours

editef@univ-tours.fr

Telecharger l’offre en format pdf

« Avant l’écriture, à côté du texte ». La fonction des listes dans les manuscrits de l’époque moderne et contemporaine

AfficheJE–Avant l’écriture, à côté du texte.inddPourquoi les écrivains dressent-ils des listes en rédigeant leurs œuvres ? Quel est le statut de ces avant-textes ? Quel rapport entretiennent les listes préparatoires avec la rédaction d’un texte littéraire ? Ces listes sont-elles simplement des repères ? Ou peuvent-elles être le point de départ pour une réflexion sur le passage de la fluidité de l’imagination à la formalisation de l’écriture ? Pourquoi les écrivains utilisent-ils des listes pour témoigner de leurs propres choix littéraires ?

La journée d’étude Avant l’écriture, à côté du texte. La fonction des listes dans les manuscrits de l’époque moderne et contemporaine (Paris, 4 novembre 2016) se propose de répondre à ces questions – et à bien d’autres – par une approche génétique. Il s’agit, notamment, de réfléchir à deux types de listes : d’un côté, celles qui précèdent la rédaction d’un texte (plans, ou listes de mots, personnages, épisodes), de l’autre côté, la série très variée de listes d’appui, dont les brouillons d’écrivain sont souvent parsemés (listes de synonymes, d’événements historiques, de citations, et bien d’autres).

Continuer la lecture de « Avant l’écriture, à côté du texte ». La fonction des listes dans les manuscrits de l’époque moderne et contemporaine

Un nouveau projet de recherche : ECRISA

Porteur du projet : Chiara Lastraioli (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR) – UMR 7323, Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire)

Site web : http://ecrisa.msh-vdl.fr/

Durée du projet : décembre 2015 – décembre 2017

La MSH Val de Loire a obtenu le financement pour un projet de recherche de 24 mois en réponse à l’appel à projets d’Initiative académique 2015 de la Région Centre-Val de Loire : le projet ECRISA – L’ECRIt/ure, ses Supports, ses Archives : une plateforme pour l’analyse et la gestion de l’écrit/ure et des archives – se propose d’étudier l’écrit et ses supports dans toutes leurs formes par le biais d’une collaboration étroite entre la MSH  Val de Loire et certains laboratoires SHS des Universités d’Orléans et de Tours :

– Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR – UMR7323)

– CItés, TERritoires, Environnement et Sociétés (CITERES – UMR7324)

– Institut de Recherche sur les ArchéoMATériaux Centre Ernest-Babelon (IRAMAT-CEB – UMR5060)

– Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL – UMR7270)

Trois domaines d’étude sont privilégiés : 

1) Les supports de l’écrit/ure

Un premier champ d’intervention concerne les supports de l’écrit et les technologies qui, au fil des siècles, ont radicalement transformé la matière même de ces supports, ce qui a généré une modification radicale des pratiques d’écriture et de lecture. Outre l’étude des matières les plus courantes constituant les supports (parchemin, papier chiffon et de cellulose, encres diverses) et leurs formats (tablettes, codex, rouleaux, feuilles volantes, etc.), nous nous intéressons à tout objet patrimonial véhiculant un message écrit, qu’il s’agisse d’outils d’usage courant (tels que les vases, les monnaies, les instruments de mensuration, les objets décoratifs domestiques) ou bien des objets affichant des significations symboliques (sceaux, médailles, armoiries, marques typographiques, etc.), des contenus artistiques et politiques, des savoirs géographiques ou techniques (cartes, plans, emballages, herbiers, instruments chirurgicaux), etc.

2) L’écrit comme « produit dérivé » ou « secondaire »

Une portion non négligeable de la production écrite, présente et passée, se compose de textes qui se préfigurent en tant que « produits dérivés » d’une activité individuelle ou sociale préexistante sous une autre forme. C’est le cas, par exemple, de la production tachigraphique qui a donné lieu à des genres littéraires spécifiques (remontrances, plaintes, discours et autres allocutions publiques), mais aussi de l’écriture juridique qui fixe sur le papier un ensemble de normes et de coutumes. Il en va de même pour la notation musicale et pour la transcription de productions vidéo ou d’images en mouvement. Cette « écriture dérivée » peut accompagner d’autres formes de langages (la langue des signes par exemple), des productions orales en langue étrangère ou résulter de la transcription d’un alphabet ou d’un message codé. Dans tous ces cas, les rapports entre le système de production du contenu originel, sa transcription et sa lecture, apparaissent comme cruciaux, car toute translittération implique un contexte social et linguistique partagé.

3) Les archives de l’écrit et collections patrimoniales du Val de Loire à l’Europe

L’organisation des documents écrits en archives ou en collections pose aussi des questions liées au statut, gestion, analyse et fruition des contenus. Qu’il s’agisse de collections patrimoniales ou bien d’archives d’« écrits secondaires », à savoir ceux qui répertorient des personnes ou des objets dont le statut originel ne relève pas de l’écriture – dans les domaines de l’archéologie, par exemple, ou encore de la linguistique et des sciences juridiques –, il apparaît urgent de procéder à une profonde mise à jour des outils scientifiques et numériques permettant la gestion de ces corpora.

Voir le site ECRISA.

Gli ebooks di Fonte Gaia

Parliamo oggi degli ebooks di Fonte Gaia, di cui mi sono in parte occupata durante il tirocinio svolto all’interno del progetto lo scorso anno. La pubblicazione degli ebooks costituisce uno degli obiettivi fondamentali del progetto stesso: rendere disponibili e scaricabili gratuitamente dal portale della biblioteca digitale di Fonte Gaia testi
di particolare interesse per la cultura italiana nelle sue diverse forme. Fonte Gaia mira a rendere accessibile questo patrimonio agli utenti, dando loro la possibilità di leggere e studiare liberamente i testi e, in prospettiva, invitandoli direttamente a fornire il loro contributo (in primo luogo, attraverso l’arricchimento delle informazioni sulle opere stesse: dalle referenze bibliografiche alle notizie sul contesto della loro creazione e pubblicazione, ecc.).

Ebook Decameron
« Il Decameron » di Boccaccio, disponibile sulla piattaforma FGBib.

 

Sono in linea al momento, sulla versione beta della FGbib (http://babel.upmf-grenoble.fr/omeka_fontegaia_ME/), 39 testi di poesia, teatro, prosa e critica: dalle traduzioni in francese dell’Orlando furioso ai testi poetici e teatrali di D’Annunzio, dal Decameron di Boccaccio ai contributi bibliografici sull’opera dantesca. La maggior parte di queste edizioni, conservate presso la Bibliothèque de droit-lettres dell’Université Grenoble Alpes, risale all’Ottocento e al primo Novecento, con incursioni fino al XVI secolo.

Continuer la lecture de Gli ebooks di Fonte Gaia

Laura Antonietti

IMG_20160318_180928Dopo la Laurea Magistrale in Lettere moderne (Università degli Studi di Milano), ho conseguito un Master in Umanistica digitale presso l’Università degli Studi di Siena. Sono arrivata a Grenoble come stagista all’interno di Fonte Gaia, dove ho potuto perfezionarmi nel campo della codifica e dell’edizione digitale. Ad ottobre 2016 ho iniziato all’Université Grenoble Alpes, in cotutela con l’Università degli Studi di Milano, il mio dottorato in Études italiennes. La mia tesi, dal titolo Pavese et Vittorini chez Einaudi : une idée de littérature pour l’après-guerre, ha l’obiettivo di analizzare e comparare l’attività editoriale di Pavese e Vittorini al tempo della loro collaborazione presso Einaudi (1945-1950), realizzando anche un’edizione digitale dei pareri di lettura da loro redatti per sostenere o rifiutare la pubblicazione di opere narrative. I miei interessi di ricerca riguardano la letteratura italiana contemporanea, la cultura editoriale e l’umanistica digitale (in particolare la codifica del testo e l’edizione digitale scientifica).

Continuer la lecture de Laura Antonietti

Fonte Gaia, un espace ouvert de réflexions : Retour sur l’atelier du 4 décembre 2015

Présentation de la journée

Dans le cadre du projet Fonte Gaia et du développement de sa bibliothèque numérique, Fonte Gaia Bib (FGBib), a été organisé le 4 décembre 2015, par Elena Pierazzo et avec le soutien de la MSH-Alpes, un atelier autour des interfaces numériques. Intitulé « Interfaces pour les éditions numériques : technologies, chercheurs et usagers », cet atelier, pensé comme un espace ouvert de réflexion, a permis de réfléchir aux rapports entre ces trois entités que sont les technologies, les chercheurs et les usagers, dont les tenants et les aboutissants ne sont pas toujours clairement définis. Pour mener à bien ces discussions, ont été réunis des chercheurs versés en Humanités Numériques, des ingénieurs d’étude, des développeurs Web et des bibliothécaires. La présence de participants aussi divers reflète la grande hétérogénéité des Humanités Numériques, ainsi que leur aspect pluridisciplinaire et collaboratif. Continuer la lecture de Fonte Gaia, un espace ouvert de réflexions : Retour sur l’atelier du 4 décembre 2015

BIBVIO, o una presentazione delle biblioteche statali italiane

Le 46 biblioteche statali italiane si presentano sul sito BIBVIO, Biblioteche virtuali online, attraverso immagini  della loro architettura esterna e interna.
BIBVIO è un progetto coordinato dall’Istituto Centrale per il Catalogo Unico delle biblioteche italiane e per le informazioni bibliografiche (ICCU), coofinanziato dalla Fondazione Telecom Italia e ulteriormente sviluppato nell’ambito di Athena plus.

Per saperne di più : Rossana Rummo, Direttore generale delle Biblioteche e degli Istituti culturali presenta la mostra virtuale. Continuer la lecture de BIBVIO, o una presentazione delle biblioteche statali italiane

Il progetto EpistolArt: per una edizione digitale dei carteggi degli artisti rinascimentali

Facciamo oggi conoscenza con il team di ricerca che lavora al progetto EpistolArt, basato all’Università di Liegi e volto alla digitalizzazione e alla pubblicazione on-line delle molte lettere scritte per mano degli artisti italiani rinascimentali tra i secoli XIV e XVI. Abbiamo avuto la possibilità di rivolgere alcune domande all’equipe perchè raccontasse a FonteGaia in cosa consiste l’ambizioso progetto: riportiamo dunque qui di seguito la piacevole chiacchierata con le risposte della Prof.ssa Paola Moreno, direttrice del progetto, per ascoltare dalla viva voce dei protagonisti idee, metodi e obiettivi che supportano il lavoro.

Continuer la lecture de Il progetto EpistolArt: per una edizione digitale dei carteggi degli artisti rinascimentali

La parole est à vous: premier questionnaire de Fonte Gaia / Primo questionario di Fonte Gaia

 Chers lecteurs du blog, le projet Fonte Gaia a besoin de vous !

Dans le cadre du développement de la bibliothèque numérique Fonte Gaia Bib (ou FGBib), nous réalisons une étude utilisateur afin de mieux vous connaître et identifier vos attentes et vos besoins. Ces informations nous seront très précieuses afin de construire une bibliothèque numérique et des services qui vous ressemblent.

À bibliothèque numérique multilingue, questionnaire multilingue : vous trouverez ci-dessous les liens vers les questionnaires français, italien et anglais.

Version française : http://goo.gl/forms/XMDxhx9g4w

Versione italiana : http://goo.gl/forms/NNrPSFw6qv

English Version : http://goo.gl/forms/gI5LkXgwWk

Le questionnaire sera en ligne pendant trois semaines. Les résultats resteront confidentiels et feront l’objet d’une série de publications, dont vous serez informés. Ils seront également intégrés à une thèse de doctorat sur les utilisateurs de bibliothèques numériques et leurs interfaces.

Que vous soyez des amoureux des bibliothèques numériques ou des utilisateurs occasionnels, n’hésitez pas à partager votre expérience avec nous à travers ce questionnaire : chaque contribution a son importance !

Nous vous remercions par avance pour votre participation !

Gli Effetti degli Investimenti sulle Tecnologie Digitali nelle Scuole del Mezzogiorno. Intervista con Simone Giusti

Vorrei segnalare una ricerca piuttosto recente sugli investimenti nel digitale nelle scuole del Sud Italia, in cui gli autori provano a capire  che cosa fanno le scuole  con le tecnologie di cui si sono dotate.  Essendo l’argomento di estrema rilevanza per molti,  ho chiesto a Simone Giusti, uno degli autori, di commentare insieme alcuni aspetti del suo studio.

Continuer la lecture de Gli Effetti degli Investimenti sulle Tecnologie Digitali nelle Scuole del Mezzogiorno. Intervista con Simone Giusti

Dans la famille DH, je voudrais… (en direct de la ESSHC 2016)

Tous les deux ans, l’European Social Science History Conference réunit des chercheurs ayant en commun le fait d’être des « scholars who explain historical phenomena using the methods of the social sciences »  (https://esshc.socialhistory.org). Il s’agit d’un rendez-vous aux proportions colossales: plus de 1500 interventions réparties sur quatre intenses journées (chacune étant divisée en quatre plages de 2h où prennent place jusqu’à 26 sections parallèles!).  Etant donnée la place occupée par les méthodes quantitatives en Histoire et en Sciences Sociales, l’intérêt de l’outil informatique (pour ses capacités de calcul en particulier) n’est plus à démontrer depuis longtemps. Or si l’informatique fut utilisée avant tout pour la constitution et l’analyse statistique de bases de données, à l’heure du « numérique »,  bien d’autres utilisations de cet outil se sont fait jour : analyse des réseaux sociaux, système d’information géographique,… Rien d’étonnant donc à ce que l’un des « Networks »  de la Conférence – c’est-à-dire l’un des centres d’intérêts structurants de l’événement – soit intitulé « Spatial and Digital History » et que douze sessions s’y rattachent, prévoyant en moyenne quatre interventions chacune (https://esshc.socialhistory.org/esshc-user/programme?network=370&textsearch=) . N’ayant pas le don d’ubiquité, je n’ai assisté qu’à deux de ces sessions, mais comme il y était question de fouille et d’analyse de données textuelles et du traitement archivistique de larges collections manuscrites – ce qui rejoint les préoccupations de ce Blog – je me suis proposée d’en faire un bref compte rendu,  qui a fini par prendre la forme d’une galerie de portraits (impressionnistes) tant les figures rencontrées m’ont paru archétypiques.

Continuer la lecture de Dans la famille DH, je voudrais… (en direct de la ESSHC 2016)

<codicologia> Collazione a pranzo </codicologia>

 Post di Alberto Campagnolo, ospite di Fontegaia. Alberto Campagnolo è un ricercatore in informatica umanistica. Formatosi come restauratore di beni librari, si interessa della rappresentazione digitale degli aspetti fisici del libro come oggetto.

Nei post precedenti è stato illustrato uno dei significati del termine collazione in riferimento ai libri e al loro testo. Collazione può però anche riferirsi alla struttura base del libro (in formato di codice): cioè l’organizzazione delle pagine—solitamente carte piegate a metà—formanti uno o più fascicoli. Collazionare un libro infatti, in questi casi, indica l’azione di controllare l’ordine dei fascicoli e delle carte/pagine per descrivere il libro o per garantire che tutte le unità del libro siano nell’ordine corretto (o nell’ordine originario). Collazione, in questo senso si applica sia ai manoscritti sia agli stampati.

Continuer la lecture de <codicologia> Collazione a pranzo </codicologia>

La Bibliothèque Universitaire de Grenoble achète 19 manuscrits italiens

Billet original du 30.11.2015 par Elena Pierazzo

Traduction de l’italien au français de Claire Mouraby

Le projet Fonte Gaia est basé à la Bibliothèque Universitaire de Grenoble, qui jouit du statut particulier de CADIST d’Italien. Cette année, la décision a été prise d’enrichir son patrimoine par l’acquisition exceptionnelle d’un lot de manuscrits italiens aux sujets, genres et époques variés. L’optique didactique a été privilégiée lors de la sélection des pièces : nous souhaitions que notre petite collection témoigne de genres littéraires et de thématiques très différents, et qu’elle couvre une vaste période historique. L’arrivée des 19 manuscrits à la bibliothèque, après de nombreuses tractations, a été un moment d’émotion très particulier !

mss

Continuer la lecture de La Bibliothèque Universitaire de Grenoble achète 19 manuscrits italiens