Archives de catégorie : Billets

Pour les italianistes 2.0 : HyperMachiavel

Cher-e-s italianistes du XXIe siècle,

Permettez-moi de vous présenter… HyperMachiavel, logiciel libre permettant la mise en parallèle, la comparaison et plus généralement l’exploration lexicale et sémantique de corpus en langues différentes (uniquement en alphabet latin pour l’instant), et en particulier de traductions, à l’aide de fonctions de recherche et d’annotation semi-automatique. Cet outil est né d’une conviction : la circulation des textes et de leur contenu passe notamment par la traduction, et l’étude des choix opérés le traducteur, au fil de son patient travail sur le texte-source, peut permettre de mieux cerner les spécificités de la langue qu’il traduit, y compris sur le plan des représentations. Cela a donné naissance à un logiciel libre OpenSource (Licence Cecill-B, téléchargeable sur demande auprès de severine.gedzelman[at]ens-lyon.fr) dont le développement, encore en cours, est porté par le laboratoire Triangle (UMR 5206).

Continuer la lecture de Pour les italianistes 2.0 : HyperMachiavel

Workshop FGBlog: compte rendu

Un compte rendu « objectif » et complet est disponible dès aujourd’hui. Le ton est bien sûr très différent des trois posts précédents, et le contenu informatif. Utile pour trouver des informations sur les outils que nous utilisons et la ligne éditoriale, ce compte rendu peut aussi être consulté par quiconque: n’est pas italophone; voudrait intégrer notre équipe (remplir ici le formulaire « Nous rejoindre et contribuer »).

Continuer la lecture de Workshop FGBlog: compte rendu

Focus sur les Arts décoratifs italiens

Je souhaite, dans ce billet, partager avec vous mon coup de cœur pour deux expositions temporaires présentées à Paris, respectivement au Musée d’Orsay et dans la nef des Arts décoratifs : Dolce vita ? Du Liberty au design italien (1900-1940) et Piero Fornasetti : la folie pratique.

Toutes deux s’aventurent hors des sentiers battus et proposent au visiteur de découvrir une autre facette de l’art italien. Ces deux expositions, complémentaires, permettent, en effet, d’explorer le monde des arts décoratifs italiens, encore trop méconnu en France.

Continuer la lecture de Focus sur les Arts décoratifs italiens

Workshop Fonte Gaia : un rendez-vous très attendu

Fonte Gaia. Je m’efforce de me rappeler, mais rien n’y fait, je ne réussis pas à me souvenir du moment exact où j’ai entendu parler du projet Fonte Gaia pour la première fois. Ce qui est certain, c’est qu’au cours des dernières années, dans le cadre des réunions du Gerci (Groupe d’Études et de Recherche sur la culture italienne de l’Université Stendhal de Grenoble), ou au cours des séminaires de ce laboratoire, ce projet revenait souvent, dévoilé peu à peu par Claire Mouraby et Filippo Fonio, comme un leitmotiv capable de susciter l’enthousiasme (ou au moins le questionnement) de l’auditoire. Continuer la lecture de Workshop Fonte Gaia : un rendez-vous très attendu

Digital Party

5144616071_b3d3c14101_o

 

Cosa ci fa un gruppo di giovani italianisti, filologi e digital humanists in una sala conferenze della Bibliothèque Universitaire Droit-Lettres con splendida vista sulle montagne grenoblesi? Non è l’incipit di una barzelletta da allegri accademici che hanno alzato un po’ troppo il gomito, ma la domanda che l’intensa due giorni inaugurale del progetto Fonte Gaia (9-10 aprile) ha posto a un gruppo di giovani ricercatori provenienti da tutta Europa.

Di questo primo incontro, cui ho avuto il piacere di partecipare in qualità di neo-blogger giunto con questo post al battesimo del web, vi darò qui di seguito qualche mia personalissima impressione in ordine sparso.

Cos’è innanzitutto FonteGaia? Dietro questo nome dalle molteplici suggestioni (Nietzsche, la fontana senese di Piazza del Campo, il gai saber della lirica occitanica, su tutte l’idea di un sapere che zampilla gioiosamente), si cela un progetto nato nell’ormai lontano 2009 e che grazie al lavoro e l’iniziativa, tra gli altri, di Filippo Fonio, Claire Mouraby ed Elena Pierazzo, sta prendendo finalmente forma proprio in questi mesi.   Continuer la lecture de Digital Party

Italianisme et humanités numériques : Fonte Gaia et le projet EDITEF

L’expression « humanités numériques » désigne un domaine de recherche au croisement de l’informatique et des arts, lettres, sciences humaines et sciences sociales, et représente précisément un des principaux objets d’intérêt de Fonte Gaia. Souhaitant donner un nouvel essor aux études italiennes, cette nouvelle communauté de chercheurs souhaite s’investir dans un réseau d’échange d’information et de débat d’idées autour de l’italianisme, contemporain et international, à l’époque du digital.

Le projet EDITEF, fait désormais partie de ce réseau de chercheurs, en tant que projet portant sur l’édition italienne dans l’espace francophone à la première modernité, qui se veut être au cheval des humanités numériques. Continuer la lecture de Italianisme et humanités numériques : Fonte Gaia et le projet EDITEF

FONTEGAIA ~ La donna alla fonte

fontegaia

Nelle cantigas de amigo, nell’Annunciazione dei Vangeli apocrifi, fino ad Anita Ekberg alla Fontana di Trevi, l’immagine della donna alla fonte appartiene al repertorio dei motivi folclorici e popolari e si tinge spesso di erotismo.

Il motivo si rintraccia nelle manifestazioni letterarie e non delle culture più disparate. Thompson e Morales Blouin ad esempio ne registrano occorrenze nelle letterature ebraica, indiana, greca, sefardita, francese, rumena, bulgara, croata, serba, lituana, irlandese, islandese; la vitalità in luoghi (e tempi) tanto distanti si spiega poligeneticamente a partire da pratiche quotidiane simili, interessanti anche dal punto di vista antropologico.

In una serie di brevi post proponiamo un percorso tra i testi animati da donne e fonti in ambito romanzo, senza la pretesa di coprirne tutte le occorrenze. Apriamo con i canti popolari, ed un’incursione nel Decameron; proseguiremo con le liriche del medioevo romanzo. Alcuni dei materiali che useremo sono tratti da un articolo disponibile qui, ma numerose aggiunte e alcune modifiche sono state apportate.

Continuer la lecture de FONTEGAIA ~ La donna alla fonte

Anna Ingoglia

Anna Ingoglia

Étudiante en fin de master « métiers des bibliothèques » à l’UPMF, je travaille au SID2 Grenoble, et plus précisément au Cadist d’italien. Dans ce contexte, je participe au développement de FGBlog. Je suis intéressée par les enjeux contemporains de la bibliothèque: open access, numérisation du patrimoine écrit et projets de collaboration avec la recherche universitaire… Ces thématiques qui sont au cœur de Fonte Gaia rendent ce projet particulièrement motivant et ouvrent de nombreuses perspectives!

Workshop FGBlog – 9 & 10 avril 2015

FGBlog est sur le point d’être lancé !
Un atelier de travail est prévu pour les 9 et 10 avril 2015 à Grenoble. Ces séances réuniront italianistes et professionnels du livre pour débattre du développement du blog (objectifs scientifiques, ligne éditoriale et « policies »…). Ce sera également l’occasion de produire les premiers billets de FGBlog qui paraîtront bientôt.

Pour participer à ces deux journées, vous pouvez nous contactez dès maintenant via la page « Nous rejoindre et contribuer ».

L’équipe FGBlog souhaite que ce blog soit un lieu d’expression ouvert où le lecteur peut devenir contributeur. Ce workshop inaugural est une première étape. Par la suite, même si vous n’y avez pas participé, il sera possible de nous rejoindre. Vous êtes chercheur, enseignant-chercheur, doctorant ou jeune docteur, vous représentez un laboratoire, une bibliothèque, une association… vous pouvez participer à valoriser l’italianisme à travers ce blog!