Archives de catégorie : En coulisses – Dietro le quinte

Laura Antonietti

IMG_20160318_180928Dopo la Laurea Magistrale in Lettere moderne (Università degli Studi di Milano), ho conseguito un Master in Umanistica digitale presso l’Università degli Studi di Siena. Sono arrivata a Grenoble come stagista all’interno di Fonte Gaia, dove ho potuto perfezionarmi nel campo della codifica e dell’edizione digitale. Ad ottobre 2016 ho iniziato all’Université Grenoble Alpes, in cotutela con l’Università degli Studi di Milano, il mio dottorato in Études italiennes. La mia tesi, dal titolo Pavese et Vittorini chez Einaudi : une idée de littérature pour l’après-guerre, ha l’obiettivo di analizzare e comparare l’attività editoriale di Pavese e Vittorini al tempo della loro collaborazione presso Einaudi (1945-1950), realizzando anche un’edizione digitale dei pareri di lettura da loro redatti per sostenere o rifiutare la pubblicazione di opere narrative. I miei interessi di ricerca riguardano la letteratura italiana contemporanea, la cultura editoriale e l’umanistica digitale (in particolare la codifica del testo e l’edizione digitale scientifica).

Continuer la lecture de Laura Antonietti

Fonte Gaia, un espace ouvert de réflexions : Retour sur l’atelier du 4 décembre 2015

Présentation de la journée

Dans le cadre du projet Fonte Gaia et du développement de sa bibliothèque numérique, Fonte Gaia Bib (FGBib), a été organisé le 4 décembre 2015, par Elena Pierazzo et avec le soutien de la MSH-Alpes, un atelier autour des interfaces numériques. Intitulé « Interfaces pour les éditions numériques : technologies, chercheurs et usagers », cet atelier, pensé comme un espace ouvert de réflexion, a permis de réfléchir aux rapports entre ces trois entités que sont les technologies, les chercheurs et les usagers, dont les tenants et les aboutissants ne sont pas toujours clairement définis. Pour mener à bien ces discussions, ont été réunis des chercheurs versés en Humanités Numériques, des ingénieurs d’étude, des développeurs Web et des bibliothécaires. La présence de participants aussi divers reflète la grande hétérogénéité des Humanités Numériques, ainsi que leur aspect pluridisciplinaire et collaboratif. Continuer la lecture de Fonte Gaia, un espace ouvert de réflexions : Retour sur l’atelier du 4 décembre 2015

La parole est à vous: premier questionnaire de Fonte Gaia / Primo questionario di Fonte Gaia

 Chers lecteurs du blog, le projet Fonte Gaia a besoin de vous !

Dans le cadre du développement de la bibliothèque numérique Fonte Gaia Bib (ou FGBib), nous réalisons une étude utilisateur afin de mieux vous connaître et identifier vos attentes et vos besoins. Ces informations nous seront très précieuses afin de construire une bibliothèque numérique et des services qui vous ressemblent.

À bibliothèque numérique multilingue, questionnaire multilingue : vous trouverez ci-dessous les liens vers les questionnaires français, italien et anglais.

Version française : http://goo.gl/forms/XMDxhx9g4w

Versione italiana : http://goo.gl/forms/NNrPSFw6qv

English Version : http://goo.gl/forms/gI5LkXgwWk

Le questionnaire sera en ligne pendant trois semaines. Les résultats resteront confidentiels et feront l’objet d’une série de publications, dont vous serez informés. Ils seront également intégrés à une thèse de doctorat sur les utilisateurs de bibliothèques numériques et leurs interfaces.

Que vous soyez des amoureux des bibliothèques numériques ou des utilisateurs occasionnels, n’hésitez pas à partager votre expérience avec nous à travers ce questionnaire : chaque contribution a son importance !

Nous vous remercions par avance pour votre participation !

Elina Leblanc

Récemment diplômée du master professionnel « Patrimoine écrit et édition numérique » du Centre d’Études Supérieures de la Renaissance de Tours, j’ai été choisie pour réaliser une thèse autour de l’interface FGBib, sous la direction d’Elena Pierazzo et Hervé Blanchon : « Bibliothèque enrichies : les utilisateurs et leurs interfaces ». J’ai pour mission de réfléchir aux bibliothèques numériques du point de vue des utilisateurs, mais aussi à l’identification du public et de ses besoins, dans une approche pluridisciplinaire, alliant à la fois Humanités Numériques, sciences sociales et informatique.

Réaliser une thèse est pour moi l’occasion de poursuivre des réflexions rencontrées au cours de ma formation, puis au cours de mon stage de fin d’études au laboratoire HiSoMA à Lyon, où j’ai eu l’opportunité de travailler sur l’interface du programme E-stampages, une bibliothèque numérique d’estampages d’inscriptions grecques. Cette thèse est également un défi personnel, dans la mesure où je vais être confrontée à des problématiques nouvelles, induites par le Traitement Automatique des Langues Naturelles ou le crowdsourcing, mais qui constituent autant de nouvelles manières pour aborder les bibliothèques numériques et avoir un panorama plus large des Humanités Numériques. Enfin, ce projet est en accord avec mon intérêt pour la valorisation numérique du patrimoine écrit et me permet de revenir à mes premiers amours : les manuscrits et les imprimés. Mais il est aussi en accord avec mon intérêt pour les technologies Web et leur application en Sciences Humaines.

À l’issu de ce doctorat, j’aimerai participer à d’autres projets numériques dans des laboratoires en Sciences Humaines pour contribuer à cette diffusion des savoirs qui me tient tant à cœur. Je nourris également l’espoir secret qu’un jour, forte de mon expérience, je puisse m’exporter à l’étranger pour collaborer à des projets internationaux.

WP_20151005_11_06_40_Pro

Chiara Natoli

Mi sono la291754_2357713583675_5561417_nureata nel 2013 in Filologia moderna e italianistica all’Università degli Studi di Palermo, dove attualmente sto conducendo il Dottorato di Ricerca in Studi letterari, filologici e linguistici, in cotutela di tesi con l’Università Stendhal di Grenoble.

Mi occupo di letteratura italiana: in particolare mi interesso alla poesia civile e politica del Rinascimento e del primo Ottocento. Al momento sto portando avanti una ricerca sul petrarchismo politico nella lirica del XVI secolo.

Borsa di dottorato per lo sviluppo dell’interfaccia di FGBib

[version française en bas] [english version below]

Titolo: Biblioteche interattive: gli utenti e le loro interfacce.

Parole chiave: Digital Humanities, interfacce web collaborative, Linguistica computazionale, biblioteche digitali, user studies

Località: Grenoble

Finanziamento: Università di Grenoble Alpes (indennità ministeriale, stipendio lordo € 1.684,93 mensili)

Relatori: Elena Pierazzo (GERCI), Hervé Blanchon (LIG)

Periodo: inizio della tesi in Ottobre 2015

Lingue di lavoro: francese e/o inglese; la conoscenza dell’italiano sarà un vantaggio

Istruzioni per i candidati: I candidati devono presentare le loro domande (CV, lettera di accompagnamento, certificati di laurea con voti (laurea triennale e specialistica), lettere di raccomandazione, il prima possibile, e comunque entro il 20 luglio, via email a elena.pierazzo [ at ] u-grenoble3.fr e herve.blanchon [at ] imag.fr.

Continuer la lecture de Borsa di dottorato per lo sviluppo dell’interfaccia di FGBib